Vélo Cité Sept-Îles déplore un important vol d’outils

Vélo Cité Sept-Îles est contraint d’arrêter ses ateliers de réparation de vélo après qu’un vol soit survenu dans la remorque qui entreposait les outils mécaniques destinés aux réparations de vélo. 

Le co-créateur de l’organisme, Edmond Michaud, n’en revenait pas lorsqu’il a découvert la remorque complètement vidée de son matériel cette fin de semaine. Difficile de connaître la date exacte du vol car les ateliers avaient pris une pause estivale de quelques semaines. 

L’organisme récupèrait grâce à un partenariat avec l’écocentre et avec la Sûreté du Québec des vélos usagés pour les remettre en état afin de les offrir aux plus démunis. 

« Un épicentre des vols »

Le cadenas de la remorque a été arraché : « on savait que le monde grimpait la clôture, mais habituellement c’était pour une bonne intention puisqu’ils nous laissaient des vélos usagers. » Les policiers ont indiqué à Mr Michaud que le secteur dans lequel était entreposée la remorque, Travaux publics Sept-Îles juste à côté de l’écocentre, était bien connu pour les vols.

La remorque était entreposée sur le terrain de Travaux Publiques Sept-Îles (Photo courtoisie)

Je veux que les voyous qui ont fait ça sachent qu’ils s’attaquent à plus petit.

Edmond Michaud

Plus de 4500 dollars d’outils neufs ont été dérobés, une vraie somme pour un petit organisme comme celui-là.

Edmond Michaud est très fâché de la situation qui est un vrai coup dur : « nous sommes un petit organisme qui n’a pas d’employé. Je veux que les voyous qui ont fait ça sachent qu’ils s’attaquent à plus petit, on n’a pas les reins solides. »

Le CA espère trouver une solution pour continuer les ateliers. Une décision n’a pas encore été prise mis à part que la remorque ne sera plus jamais entreposée là.