Virus respiratoire syncytial chez les enfants : la région épargnée

Image d'illustration par Pixabay

Le virus respiratoire syncytial (VRS), qui entraîne en ce moment un engorgement des urgences pédiatriques au Québec semble épargner la Côte-Nord pour l’instant. Le CISSS ne rapporte aucune hospitalisation dans la région.

Ce virus très contagieux contamine habituellement les enfants pour la première fois avant l’âge de 2 ans. Mais à cet âge, ils ont de la difficulté à expulser les sécrétions générées par l’infection et peuvent développer une bronchiolite, une inflammation des petites bronches.  Le Dr Gaston De Serres, de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), indiquait à La Presse il y a quelques jours, que présentement, « le VRS est la première cause d’hospitalisation chez les enfants, bien avant la grippe ou les autres virus respiratoires ».

Jean-Christophe Beaulieu, conseiller en communication au CISSS de la Côte-Nord a indiqué à Macotenord.com qu’ « on ne note pas de circulation du VRS dans la région selon les tests de laboratoire effectués dans la région ».

Même s’il n’y a aucune hospitalisation en lien avec le VRS, M. Beaulieu ajoute que la situation est surveillée de près. 

« La présence des trois virus (VRS, COVID-19, Influenza) pourrait s’accentuer dans la région au cours des prochaines semaines. Nous invitons la population à la vigilance. »

Il invite à mettre en place quelques gestes comme le port du masque dans les lieux publics achalandés, le lavage des mains et la prudence en cas de symptômes comme la toux et la fièvre.