Vives réactions politiques au rapport de la VG sur le F.-A. Gauthier

Vive réaction au PQ, qui compte plusieurs députés dans l'Est du Québec dont ceux de Matane et la Côte-Nord. (Photo: ANQ)

Plusieurs réactions politiques émergent à la suite du dépôt, hier, du rapport de la Vérificatrice générale, qui met en lumière le manque de compétence à la Société des traversiers du Québec pour la construction du F-A Gauthier. Le ministre québécois des Transports, François Bonnardel, croit que l’ancien gouvernement du Parti libéral surtout, mais aussi l’ancien gouvernement du Parti Québécois, ont des comptes à rendre.

Le ministre Bonnardel est satisfait du rapport et se dit choqué de la mauvaise gestion à la Société des Traversiers du Québec. Il rappelle les changements de direction et les mesures en place pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

Le député à Baie-Comeau, Martin Ouellet, exprime indignation et consternation devant un rapport accablant qui énumère une série d’erreurs gênantes commises par la STQ.

Le député de Matane, Pascal Bérubé, qualifie la saga du F.-A. Gauthier de véritable gâchis, confirmé par un rapport sérieux. Le député péquiste rappelle les conséquences de l’incompétence de la STQ, alors que l’est du Québec se retrouve avec un traversier qui compte 54 défauts jugés impossibles à corriger, dont plusieurs sont majeurs.

«On sait que les gestionnaires n’ont pas fait leur travail. Ils étaient incompétents et ne se sont pas donné les ressources pour le faire adéquatement. Les administrateurs auraient dû être là pour vérifier. On a fait confiance au chantier Fincantieri pour livrer un produit de qualité, et ça donne ce que ça donne, c’est-à-dire un bateau qui n’en finit plus d’être remorqué ou d’être rapatrié», a déclaré le député des Îles-de-la-Madeleine Joël Arseneau.